Curiosit.com

Planche suivante
Planche précédente

LES PLANTES UTILES ET NUISIBLES.

Gaston BONNIER,
Professeur de Botanique à la Sorbonne.
Membre de l'Académie des sciences.

1. Hélianthéme vulgaire [Helianthemum vulgare].- médicinale.2. Violette tricolore ( Pensée-sauvage) [Viola tricolore].- ornementale ; médicinale.3. Violette odorante [Viola odorata]- ornementale; médicinale.4. Polygala vulgaire (Lailier commun) [Polygala vulgaris].- médicinale.5. Réséda jaune ( Réséda-sauvage ) [Reseda lutea].6. Réséda jaunâtre (Gaude,. Herbe-à-jaunir) [Reseda luteola].- industrielle



CISTINÉES

1. Hélianthème vulgaire. - Nom latin : Helianthemum vulgare (des mots grecs : hélios, soleil, et anthémos, fleur; fleurs jaunes de la couleur du soleil). C'est une plante ne dépassant guère 40 centimètres de longueur, aux fleurs délicates, dont les pétales tombent facilement; elle croît de juin à l'automne, dans les pelouses sèches, sur les talus, ou dans les clairières des bois.
- médicinale : considérée comme astringente et comme utile pour soigner les blessures.

VIOLARIéES

2. Violette tricolore. - Nom vulgaire : Pensée-sauvage. - Nom latin : Viola tricolor (du mot grec ion, violette). La Pensée-sauvage fleurit pendant toute la saison, dans les champs et sur les côteaux ; c'est une petite plante de 10 à 40 centimètres de hauteur. Son nom de "tricolore" vient de ce que ses fleurs ont souvent trois couleurs : violet, jaune et blanc ; mais certaines variétés ont les fleurs presque entièrement jaunes ou encore blanchâtres.
- ornementale : la Pensée des jardins est une variété de cette plante.
- médicinale : la plante fleurie, desséchée, s'emploie en infusion (10 grammes par litre deau), comme dépurative et purgative.

3. Violette odorante. - Nom latin: Viola odorala. La Violette odorante est une des premières petites plantes qu'on voit fleurir à la fin de l'hiver dans les bois, les haies et les endroits herbeux; elle est remarquable à cause du parfum délicat de ses fleurs. Elle se multiplie par des tiges qui rampent sur le sol et qui s'enracinent ça et là.
- ornementaîe : cultivée dans les jardins.
- médicinale : ses fleurs en infusion (10 a 15 grammes par litre d'eau) sont employées contre la toux ; la racine et la partie de la tige qui pousse dans la terre sont vomitives.

POLYGALéES

4. Polygala vulgaire - Nom vulgaire : Laitier-commun. - Nom latin. polygala vulgaris (des mots grecs ; polys, beaucoup, et gala, lait; donne beaucoup de lait aux vaches). - C'est une petite plante de 10 à 30 centimètres qui croît dans les pelouses, les bois ou les landes, où elle épanouit de mai à juillet ses grappes de fleurs assez bizarres de forme.
- médicinale : la racine a été indiquée comme facilitant l'expectoration ; on l'emploie en extrait ou en sirop.

RéSéDACéES

5. Réséda jaune. - Nom vulgaire: Réséda-sauvage. Nom latin: Reseda lutea (du mot latin resedare, calmer ; on croyait que la plante avait des propriétés calmantes). Les Résédas jaunes se trouvent très souvent au bord des chemins, dans les champs en friche, ou dans les carrières. Ce sont des plantes de 30 à 70 centimètres qui fleurissent depuis le mois de juin jusqu'à la fin de la saison.
- les abeilles recherchent particulièrement le liquide sucré qui est produit dans chaque fleur par une petite lame orangée.

6. Réséda jaunâtre. - Noms vulgaires: Gaude, herbe-à-jaunir. - Nom latin: Reseda luteola. C'est une singulière plante qui attire surtout l'attention par ses grappes de fleurs très allongées et étroites ; elle pousse dans les endroits arides, et fleurit en été.
- industrielle: la plante renferme une matière colorante jaune, employée en teinture.
- fleurs recherchées par les abeilles.




PhiG - Droits réservés